Bien qu’elle fasse partie intégrante de notre quotidien, l’assurance groupe reste pour la majorité des employés un mystère. Comment fonctionne-t-elle ? À qui est-elle destinée ? Quels sont les avantages qu’elle propose ? Tour d’horizon sur cette police d’assurance !

L’assurance groupe : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une catégorie de police d’assurance qu’un dirigeant d’entreprise souscrit auprès d’une société d’assurance au nom de ses travailleurs. Celle-ci peut entrer en complément de la pension légale d’où son autre appellation « pension complémentaire ». Le montant total de ces primes sera versé le jour où l’employé prendra sa retraite ou bien lorsque celui-ci atteindra un âge établit dans le contrat (par exemple : 65 ans).
Il s’agit donc d’un avantage extralégal profitable pour le travailleur. Néanmoins, sachez que d’un point de vue légal, l’employeur n’est pas tenu de souscrire à cette police d’assurance.

À qui est-elle destinée ?

Ce type d’assurance est destiné à n’importe quel employé recevant un salaire mensuel et travaillant pour une firme qui s’est tourné vers une pension complémentaire. Ainsi, que vous soyez un ouvrier, un comptable, un cadre ou un responsable de ressource humaine, vous aurez droit à cet avantage extralégal.

Qu’est ce qu’il arrive si vous changez de travail ?

Sachez que vous n’allez pas perdre le montant total de vos primes même si vous quittez votre travail. En effet, le capital épargné est alloué à l’employé. Celui-ci peut être transmis vers une nouvelle pension complémentaire. Il pourra également être bloqué jusqu’à ce que le paiement arrive à son échéance. Autre avantage notable de cet avantage extralégal : la totalité de ce montant vous revient même si votre entreprise met la clé sous la porte.

Assurance perte de revenusUn malheur n’est jamais prévisible. Un accident ou une maladie peut vous causer un arrêt de travail. Cette invalidité, risquerait de mettre en mal vos revenus financiers. D’autant plus que l’indemnité d’allocation sociale qui vous est versée, est nettement minimale. Pour prévenir une telle situation, il est important de souscrire à une assurance revenu garanti.

Qu’est ce que l’assurance revenu garanti ?

Elle peut être classifiée d’assurance perte de revenus. En effet, elle vous permet de bénéficier en cas d’une incapacité de travail, d’une rente mensuelle versée par votre assureur. Celle-ci vient compléter votre allocation de sécurité sociale en vue de pallier à tout déficit financier. Versée tout au long de votre inaptitude, cette assurance peut être souscrite par tout travailleur indépendant, ainsi que par les employeurs au profit de leurs employés.

La souscription n’est toutefois ouverte qu’aux personnes exerçant une activité professionnelle rémunérée. Quant à l’âge limite pour en bénéficier, elle est de 65 ans.

Comment fonctionne cette assurance perte de revenus ?

Lors de la souscription, vous avez le choix entre trois formules de garantie :
– une assurance contre une incapacité due à une maladie
– une assurance contre une incapacité causée par un accident ou une maladie de la vie privée
– une assurance contre l’invalidité due à une maladie ou un accident professionnel

Il vous est donné la liberté de choisir le montant de votre souscription. Mensuelle ou annuelle, cette somme d’argent est calculée en fonction de votre profession et de votre âge au moment de la souscription.

Quant à l’indemnité qui vous est due en cas d’invalidité, elle est versée après une période d’un mois suivant la constatation de votre état. Ce délai est appelée délai de carence.

Au choix, vous pourrez décider de profiter soit d’une rente fixe ou d’une rente croissante suivant un taux annuel de 3%. Cette rente, est fixée selon votre degré d’invalidité économique et physiologique. Ainsi, en deçà de 25% d’incapacité, aucune indemnité ne sera perçue.

Quels sont les avantages de cette assurance ?

Les souscripteurs à cette offre, bénéficient d’une sécurité financière via le complément de revenu qui leur est octroyé. En outre, en y adhérant, vous pourrez profiter d’avantages fiscaux. Vous avez la possibilité d’amputer, à hauteur de 100% la prime que vous payez pour vous assurer aux charges professionnelles.
Vers le haut